1. PREMIÈRE ENTREVUE

Se rencontrer, discuter, prendre connaissance de vos attentes, du lieu concerné, sont les bases de cette entrevue.
LE PLAN :
Je consulterai le plan de la maison, de l’appartement, des locaux à traiter, si vous en possédez un. A défaut, je prendrai les cotes qui permettront de réaliser un plan sommaire – à l’échelle et correctement orienté – du bien tout entier ou du moins des pièces dites « de vie ».

VOS « TÉMOINS » :
Vous mais aussi chaque personne qui vit en permanence chez vous me préoccupe, aussi dois-je pouvoir disposer d’un « témoin » fiable pour chacun. Ce témoin est constitué d’une photo de type « identité » sans fond ni objet qui puisse interférer. Elle ne peut refléter que la personne car elle me met en contact (en rayon d’union) avec celle-ci. Une minuscule mèche de cheveux la complète idéalement.

2. PRÉANALYSE

Cette étape se passe chez moi et ne nécessite pas votre présence.
Pour chacun des habitants, je passe en revue toutes les perturbations géobiologiques connues afin de détecter celles qui entrent en ligne de compte pour cette personne ainsi que leur intensité.
Je recense alors tous les éléments sur lesquels il me faudra intervenir.

Sur base du plan existant – ou sur la base de celui que j’aurai dressé – je localise ensuite les nuisances afin de faciliter le travail sur site. Tout ce travail « à distance » est effectué par radiesthésie.

3. LE TRAITEMENT

Le traitement chez vous consiste à neutraliser les rayonnements des perturbations constatées qui vous sont nocifs. Il ne s’agit en aucune manière de détruire ou de dévier vers autrui des éléments qui, pour la plupart, sont issus à la terre elle-même. Seules les interventions humaines peuvent être éventuellement manipulées ou modifiées.

L’intervention est basée sur les ondes de forme des nombres. A chaque type d’énergie cosmique correspond un nombre. Il est en syntonisation avec cette énergie dont il est en quelque sorte la signature. Ce nombre agit comme relai de cette énergie. Il est amplifié par des cercles concentriques (voir à cet égard les publications des Editions Servranx). Le graphique composé du nombre et des cercles est placé au cœur de la photo d’une coquille Saint-Jacques dont le niveau vibratoire est remarquable.

La puissance énergétique des nombres – et de leurs ondes de formes – est connue depuis la nuit des temps. Elle trouve ici une application spécifique extrêmement intéressante dont l’efficacité n’a rien à envier à celle de coûteux systèmes électroniques, encombrants et inesthétiques, qui prétendent pouvoir régler à eux seuls les maux de toute nature.