INTRODUCTION : LA GÉOBIOLOGIE DU BIEN-ÊTRE

Le niveau vibratoire du lieu où nous vivons est en interaction constante avec nos propres énergies. L’harmonie vibratoire de ce lieu fait le bien-être et la santé de l’Homme, la disharmonie l’affaiblit.

« Un Homme Sain dans un Espace de Vie Sain »

Avoir son chez-soi est primordial à tout homme depuis la nuit des temps.
Un endroit qui PROTÈGE, où l’homme peut « déposer ses valises de l’existence », se RÉGÉNÉRER, s’ÉPANOUIR, telle est la fonction essentielle de l’habitat.

Pour choisir ce lieu de VIE, notre ancêtre, à l’image de tous les êtres vivants, sélectionnait le site qui était en résonnance avec lui. Mais, depuis des siècles déjà, tant de contingences sont intervenues que nous n’y parvenons plus. Alors souvent ce qui devait être un havre de paix devient un lieu de MAL-ÊTRE. Nous n’y vivons plus sainement, nous y sommes nerveux, angoissés, stressés, tendus, insomniaques, malades sans même en comprendre la raison.

Jacques La Maya appelait la géobiologie la « Médecine de l’habitat ». C’est sans doute vrai mais c’est surtout L’INTERACTION ENTRE L’HOMME ET SON MILIEU DE VIE. Nous appellerons cela :

LA GÉOBIOLOGIE intégrée

Il est incontestable que les perturbations de tous ordres qui affectent une maison n’ont pas la même incidence sur tous les hommes, ni sur tous les animaux. Cette incidence diffère même sensiblement dans le temps, ne fut-ce qu’en fonction de l’état psychique, immunitaire ou relationnel de celui qui y séjourne.

Mon approche géobiologique d’un lieu est intégrée en ce sens qu’elle a pour ambition de ré-harmoniser les relations entre chaque personne et son espace de résidence et surtout de vie. Il ne peut s’agir de « nettoyer » un lieu simplement sur la base de critères absolus qui n’ont pas pour autant une incidence sur les habitants, au risque de créer d’autres déséquilibres éventuels. C’est trop souvent le cas.